Bien préparer et anticiper ses photos de mariage

En tant que photographe de mariage, on me demande souvent conseil. « C’est ma première, pouvez-vous m’aider ? Donnez-moi quelques tours ? Je crains que je ne sois pas à la hauteur » : ce message que j’ai reçu des dizaines de fois. Quand vous couvrez votre premier mariage, c’est de la pression et c’est normal. C’est un moment unique, qui ne sera pas répété. Nous n’avons pas le droit de faire une erreur.

Voici 10 conseils simples pour ceux qui vont passer leur baptême avec le feu. Pas 50 tours, seulement 10. Je me concentre sur l’essentiel, comme ça, le jour J, vous n’aurez pas à vous souvenir du conseil n°72 paragraphe B du guide du photographe parfait.

A lire aussi : Comment choisir un traiteur pour son mariage ?

Avec ces recommandations, vous serez en mesure de sortir de votre mariage indemne, sans oublier quoi que ce soit sur ce qui est important. Suivez le guide :

1 — Préparez votre matériel

J’ ai une liste de contrôle sur lequel tout ce que j’ai besoin d’apporter est enregistré :

A découvrir également : Quel budget prévoir pour un mariage ?

Coque — Batterie (au moins 2) — Cartes mémoire — Lentilles — Flash — Trépied — Chiffon pour essuyer l’optique.

C’ est vraiment le minimum syndical. La veille, je charge toutes les batteries à fond. Je vérifie que mes cartes sont formatées, prêtes à enregistrer un nouveau mariage.

Si possible, fournir de l’équipement d’urgence. La photographie de mariage est assez difficile pour l’équipement et nous ne sommes pas à l’abri d’une panne. Pour ma part, j’ai deux boîtes, des cartes mémoire plus que nécessaire et deux piles par appareil photo.

Pour les longueurs focales, je pense que le mieux est de couvrir de 24mm à 200mm. Pour les périphériques de petit format (APS-C), cela signifie de 18mm à 150mm. Cela permet de faire face à n’importe quel besoin.

2 — Équipez-vous d’un cobra

flash Si cela n’a pas déjà été fait, vous devez vous équiper d’un flash de type cobra (avec tête pivotante… détail très important). Être photographe de mariage signifie gérer des situations de lumière limite, comme dans la mairie ou dans l’église, par exemple. Mon style ne correspond pas tellement au flash, je préfère utiliser la lumière naturelle… mais parfois on n’a pas le choix. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’utilisation d’un flash, mettez-le d’abord en mode TTL (automatique) et jouez avec le bouton ou le — pour régler la puissance du flash si nécessaire. (Je ferais une vidéo sur les bases du flash un jour… promis 🙂)

Ce que je recommande est de diriger le flash vers le plafond ou vers un mur de couleur neutre et si possible (selon les modèles) sortir la petite languette blanche. Voici comment j’utilise le flash :

PS : Planifiez un ensemble de rechange batteries 🙂

3 — Train ! ! !

En plus de l’astuce précédente, si vous manquez de pratique, entraînez-vous. Ce n’est pas une blague. Profitez d’une soirée entre amis pour faire votre main avec le flash par exemple. Ce type de matériel nécessite de la pratique pour tout comprendre. Et la pire chose à faire est d’utiliser votre flash pour la première fois… pendant votre premier mariage.

Un autre exemple d’exercice est quelques photos. Si tu ne l’as jamais fait, comment en sortir ? Mon conseil est de s’entraîner sur un couple d’amis, qui seront ravis d’avoir de belles photos. Essayez différentes poses, discutez avec eux pour les rendre confortables, testez différents angles de vue, etc…

La photographie de mariage est une discipline exigeante. Donc, pour réussir, il faut pratiquer. Aimeriez-vous l’idée d’aller à une compétition d’athlétisme sans entraînement… évidemment non.

4 — Faire une « Liste de tir »

C’ est LE conseil si vous voulez être sûr de ne rien manquer d’important. Sur chaque mariage, j’ai sur moi (ou plutôt dans mon sac photo), une feuille sur laquelle j’ai noté, la veille, toutes les choses importantes pour la mariée et le marié. Et comment je sais tout ça… c’est simple, je leur demande. Ce qui m’amène à la prochaine planche.

5 — Discuter autant que possible avec la mariée et le marié

Il est absolument essentiel de connaître le couple que vous allez photographier… au moins un minimum. Discutez de leurs attentes avec eux. Il n’y a rien de pire pour les mariées (et donc pour vous) que de se retrouver avec des photos qui ne leur ressemblent pas.

Si c’est votre premier mariage, cet échange pourrait être une bonne occasion d’expliquer que c’est votre premier mariage. Ils seront plus pardonnants quant au résultat final.

Certains vont penser : « Mais jamais la vie ! Il est absolument nécessaire de cacher le fait que nous commençons. » Je leur pose une simple question : « Comment as-tu pu le cacher ! Quand ils vous demanderont de leur montrer les photos de vos mariages précédents… ils verront que c’est le premier 🙂 »

6 — Localiser les lieux

Dans la photographie de mariage, la clé est la PRÉPARATION. Localisez les différents endroits du jour D. Évitez les mauvaises surprises à tout prix, surtout en termes de lumière. Vous ne serez peut-être pas en mesure de faire grand-chose à ce sujet, mais au moins savoir à quoi vous attendre.

7 — Planifier des photos de groupe

Cette partie est probablement la moins excitante à photographier. Indénué, cela reste un must dans de nombreux mariages. Ma solution est de demander à la mariée et le marié de faire une liste de groupes et de choisir une personne parmi les invités qui prendront soin du jour J pour appeler les personnes qui ont besoin d’être sur la photo.

Cela évite de perdre du temps et de l’énergie.

8 — Tournage en RAW

Le format RAW vous donnera beaucoup plus de possibilités en post-production. Plus de flexibilité pour être créatif, plus de flexibilité pour rattraper les erreurs techniques (possibles) (expo et balance des blancs entre autres 🙂)

La contrepartie : les fichiers sont plus lourds. Vous aurez besoin de plus grandes cartes mémoire et de plus d’espace sur votre disque dur… mais de mon point de vue, ça en vaut la peine.

9 — Tirez sur les détails

Aujourd’hui, les détails ont une place importante pour les mariées. Avenir femmes ont souvent passé plusieurs mois à chercher, à chasser, à trouver leur décor de mariage, chaussures, robe, etc…

Les détails font partie intégrante de l’histoire d’un mariage. Donc vous devriez y consacrer une partie de votre temps.

10 — Modifier la distance focale

Si je m’écoutais, je ne tirais qu’à 50 mm. Malgré cela, je dois changer la distance focale. Pour la très simple et bonne raison que cela m’évite de tourner autour. Vous ne devriez pas vous enfermer dans votre objectif préféré. Le risque est que le résultat final soit monotone.

Et puis toujours photographier avec le même caillou, cela peut tuer votre créativité.

11 — Conseils BONUS mais TRÈS IMPORTANT

Éteignez le son de votre boîtier lors de la mise au point. Rien de plus ennuyeux, ennuyeux, insupportable que d’entendre le célèbre « bip » de votre appareil photo dans l’église.

C’ est tout pour aujourd’hui. J’espère que cela vous aidera.

N’ hésitez pas à partager cet article sur Facebook en cliquant sur l’icône ci-dessous 🙂

12 — La deuxième planche BONUS qui va encore plus loin

Si vous lisez Objectif Photographer, vous comprenez que pour progresser… il faut apprendre. Si vous voulez aller plus loin dans la photo de mariage, je conçois une formation qui explique TOUCHEUX. Comment je crée mes photos, comment me faire connaître, mes retouches, etc. Donc, si vous aimez mes photos et voulez savoir comment je les fais, cliquez ici pour myworkshop

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!